Archives mensuelles : octobre 2007

Précaire jusqu’au bout. Voire après.

(Nicolas)

Il y a près d’un an, nous étions cinq à l’enterrement du vieux Charly. Pour la première Toussaint, personne ne viendra sur sa tombe. Pas la moindre fleur ne sera déposée.

Cet enterrement pathétique, je l’avais raconté sur un blog. « Vous n’attendez plus personne ? On peut commencer ? » avait demandé l’employé des pompes funèbres. Qui voulait-il qu’on attende, ce 13 novembre 2006 ? « Allez-y », lui ai-je répondu, en tant que seul jeune de l’assistance.

Lire la suite

Publicités

Les nouveaux mots de la précarité

Les correcteurs du Monde (Langue sauce piquante) ont relevé des nouveaux mots liés à la précarité, partant d’un article sur les jeunes précaires japonais:

1. le précariat, d’abord, qui se comprend aisément Lire la suite

Mes enfants seront smicards ou la précarité expliquée aux enfants

Un texte envoyé Juan. Quand les enfants posent des question, les parents sont bien embarrassés…

Claire Guélaud (Le Monde) faisait récemment le constat que la société française s’était smicardisée en l’espace de 15 ans.

Lire la suite

Hypocrisie au sujet des sans papiers et des mal logés

Voici un texte proposé par Julien Tolédano. Ce blogueur socialiste est aussi l’initiateur du Café des blogs, rencontre de blogueurs politiques.

La question des sans-papiers et des mal-logés est le symptôme le plus grave des conséquences de l’action publique de la droite, qui mise autant sur un désintérêt public pour la cause que sur un changement de culture des services de police, dont le Gouvernement est directement responsable.

Pourtant, le président du DAL a été reçu par Christine Boutin, qui leur a promis monts et merveilles… Oui, mais la rencontre fut d’un cynisme tel que, dès les jours qui ont suivi, Jean-Baptiste Eyraud a été brutalisé par la police et, les familles qui occupent le pavé de la rue de la Banque ont été prises d’assaut par des CRS à 4 h 30 du matin, mercredi dernier.

Lire la suite

Bologne, précarité et décadence

Ce texte m’a été envoyé par une amie. Céleste est son nom de blog. Cette française vit à Bologne, en Italie. Une manifestation contre la précarité s’est déroulé dans cette ville le 20 octobre. Céleste revient sur l’identité de cette ville et comme cette identité s’est progressivement délitée…

Il fut un temps, où, à Bologne la rouge, la liberté courait joyeusement sous les arcades.

Elle devait son surnom au courage des partigiani communistes qui avaient lutté contre l’occupation allemande, puis géré la ville, ce qui fait qu’à Bologne il y a une via Rosa Luxembourg et un viale Lenine.

Lire la suite

Catherine Tanvier: de Roland-Garros au RMI

(Eric M.)

Vous vous rappelez peut-être de Cathy Tanvier. La meilleure joueuse de tennis française des années 80. Elle a publié en 2007 une autobiographie. Elle raconte comment, ruinée, elle s’est retrouvée au RMI. Extrait: Lire la suite

Des bidonvilles aux portes de Paris

Voici un article publié sur le blog de Fiso. Elle le republie sur Equilbre précaire.

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale de lutte contre la misère. Encore une occasion pour notre président de faire un beau discours, les yeux humides, alors que la pauvreté touche de plus en plus de français. Je n’ai pas écrit « précarité », c’est volontaire, j’en ai ma claque des termes édulcorés.
La chaîne W9 nous montrait avant-hier, dans l’émission « Enquête d’action », la vie cachée du périphérique. Cela fait plusieurs années maintenant que les franciliens ont vu apparaître, tout le long du périphérique, des tentes et abris sommaires. La première fois que j’ai vue une de ces tentes, plantée à 1 mètre des bagnoles sur un terrain en pente au bas de la bretelle d’accès de la porte d’Orléans, j’ai cru à un cas isolé. Comment peut-on vivre et dormir là, dans le béton, le bruit et la pollution générés par le passage de plus d’1 million de véhicules / jour ? Lire la suite

Tu seras un gagnant, mon fils

(Fanette)

On est dans une société de gagnants, les perdants restent sur la touche « à vie ». Ca se vérifie partout dans la société, et surtout dans l’emploi, pis à l’école primaire voire plus…

Qu’est ce qui va faire sortir du lot tel ou tel candidat dans un entretien d’embauche ? Lire la suite

Monsieur XYZ en guise de présentation.

Le blog du collectif « Equilibre Précaire » est déjà en place et je ne vois pas comment faire pour contourner ce passage obligé par la case « présentations ».

Comment expliquer aussi qu’un médecin travaillant dans un tout autre domaine que celui du social accepte de rejoindre un collectif dont la principale réflexion tourne justement autour de questions sociales et de la précarité ?

Lire la suite

Précarité amoureuse

Je vis déconnecté de la réalité du temps depuis quelques semaines, dans le cadre d’expériences personnelles et des rencontres de la vie. Mais là n’est pas la question. Ce fut l’occasion de mener une réflexion sur la précarité. Non pas celle qu’on vous présente depuis quelques semaines, celle de ces travailleurs. Non je voudrais parler d’une autre forme de précarité, celle que Madame Parisot à présentée comme l’une des plus grandes de la vie : l’amour.

Loin de moi l’idée de vouloir vous sortir un grand discours sur les petits oiseaux, les couchers de soleil sur une plage, ou la façon de faire des enfants. Juste parler un peu de ça. Parce que j’en ai marre de la place des relations amoureuses dans notre société occidentale. J’en ai marre de ces normes, de cette pression et de cette nouvelle vision qui veut qu’une relation soit maintenant jetable. On peut en changer comme de rasoir, dans une sorte d’éternelle précarité.

Lire la suite