Catherine Tanvier: de Roland-Garros au RMI

(Eric M.)

Vous vous rappelez peut-être de Cathy Tanvier. La meilleure joueuse de tennis française des années 80. Elle a publié en 2007 une autobiographie. Elle raconte comment, ruinée, elle s’est retrouvée au RMI. Extrait:

catherine-tanvier.jpg« Caisse d’allocation familiale. Je lis: « Monsieur (eh, oui!) , Madame (ils ne savent plus), veuillez trouver ci-joint l’original de votre contrat d’insertion ainsi que les éventuelles attestations vous permettant d’accéder aux mesures d’insertion validées en commission locale d’insertion le 2 avril 2001. La durée totale de ce contrat est de trois mois à compter du 1er mai. »

J’existe par tranche de trois mois, toujours. Rmiste deux années durant, puis plus rien. A mon âge, si j’étais constituée comme tout le monde, je devrais penser sérieusement au suicide. Mais je suis comme personne. Sorte de brouhaha sans nom ni sexe. « Monsieur, Madame »… Me réduire encore à rien… Identité de paria. Deux ans que ça dure. Que dis-je? Des années.

Je m’arrache à l’insupportable moralité de cette société et à son système d’esclavage. Je préfère la pauvreté et la solitude à une embauche aux alouettes. Salaire de la peur. Il n’y a qu’à voir comment les employés s’étiolent, se liquéfient de nausée en nausée. L’heure est à la consommation. Mourir sans être. Et à petit feu. C’est cela, la raison du monde? »

Publicités

11 réponses à “Catherine Tanvier: de Roland-Garros au RMI

  1. Quel témoignage !!! On bien peu de chose !!Et beaucoup si on s’allie pour défendre les causes de l’ETRE Humain.

  2. J’avais vu son témoignage à la télé, bouleversant.

  3. Oui, on peut même faire un dossier des sportifs (plus nombreux qu’on ne croit) tombés dans la grande pauvreté.
    Sans oublier ceux qui n’ont même pas connu la gloire et qui ont tout perdu: ils ont raté leurs études et se retrouve sans formation, avec même parfois des problèmes de santé…

  4. Le sport, la compétition, et l’après…
    Un thème qui rejoint assez directement un message précédent sur les enfants (tu seras gagnant, mon fils).
    On voit bien qu’un mental de gagnant permet surtout à Catherine Tanvier d’éviter la case suicide. Mais ceux qui ne l’ont pas ?

  5. Après avoir gagné des sets, elle fait la manche ?

    C’est bon… je sors…

  6. Catherine TANVIER ment sur toute la ligne.

    Je suis son père et je n’ai jamais ruiné ma fille, qu’elle m’apporte des preuves….? Pour qu’elle devienne championne, j’ai gaspillé plus de 160 millions de centimes et elle a eu une enfance de gosse riche, donc qui n’a manqué de rien, alors pour les leçons….

    Pour faire pleurer dans les chaumières et gagner de l’argent avec son livre poubelle, elle s’est faite passée pour la « Causette » du tennis français, sans pudeur ni dignité. Actuellement elle aurait plus besoin d’un psy que d’une quelconque reconnaissance littéraire.

    Lorsque je vois les lecteurs, « bons supporters et bons samaritains » se jeter dans cette sordide salade montée de toutes pièces pour leurs soutirer l’argent du livre, je me dis que la société est bien fragile….. pour tomber dans ce panneau aussi mensonger.

    Jacques TANVIER

  7. Moi monsieur Tanvier, je me souviens tout à fait de vous, lorsque vous étiez à Roland Garros. Il me reste le souvenir d’un type passablement mesquin, qui se complaisait dans les descriptions graveleuses de la gente féminine. Que faisez_vous dans les bras de Chris Evert Lyod, le jour même où votre fille disputait un match si important ? Vous avez laissé le souvenir d’un sacré coureur de jupons, peu intéressé par le devenir de sa femme et de sa famille. Bravo monsieur, mais pour les mises au point, il est déjà hélas, trop tard, beaucoup trop tard. La réalité c’est que vous avez ruiné votre fille, en lui ponctionnant tout son pognon, et vous n’avez pas été en mesure de l’accompagner dans sa carriére post-sportive, si difficile pour nombre de champions. Honte à vous !

  8. ayant connu Cathy quand elle avait 14 ans au Cap D’ Agde, mon sentiment est que les sacrifices qu’elle consentie pour sa réussite tennistique, semblent peut ou pas récompensés. Le paradoxe, et non des moindres de cette famille, est qu’elle est la cadette d’une fratrie de 4 enfants dont 3 furent des sportifs de haut niveau, l’aîné Eric étant hémophile; le père « diplomate » en Afrique était de fait absent. Au travers de l’aîné Eric j’ai pu me rendre compte de l’engagement aussi bien financier que familiale que nécessitait le monde tennistique avec peu voire aucune aide des fédérations à cette époque, tout ceci ne pouvant que « l’obliger à gagner »

    Eric Pivat

  9. MMe Catherine Tanvier,

    Dans votre discours est posé la question de la reconvertion des sportifs de haut niveau, qui sont des individus d’exception de part leurs performances, mais également courageux pour se lancer dans une carrière aussi aléatoire, comme un trapéziste sans filet; pour en définitive, ETRE, comme vous le dîtes très bien.

    Après avoir ETE pendant quelques courtes années, vous n’ETES plus rien parfois le reste de votre vie.
    On forme un joueur avec les impôts du contribuable. Pour que les gains des joueurs professionnels soit réinvestis dans l’économie du pays, il faut protéger les sportifs et leur argent. Et notamment en vue de leur reconvertion puisqu’on leur réclame des impôts. Nous sommes une grande démocratie et par conséquent nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir une liberté de choix pour nous épanouir et nous réaliser d’un côté, et puis de l’autre ne pas prévoir l’après carrière.
    Mais je ne suis pas assez avertie pour approfondir des questions économiques.

    Cela dit, je comprends votre situation et vous souhaite bon courage.

    Salut l’artiste.
    MJM. Une passionnée de tennis.

  10. Seul le diable en personne peut dire:vous n’etes plus rien pour le reste de votre vie !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s