Le bail [le rat déchante !]

[Filaplomb]

Ça finit par terriblement ressembler à la course du rat dans sa roue de plastique [Pour la couleur de l’engin, je laisse toute liberté au lecteur qui en disposera selon son gré].

Quand tu bosses en interim ou que tu es créateur d’entreprise, c’est la galère pour trouver un appartement à louer. Et si t’es noir, c’est encore plus coton.

Après toutes ces épreuves et le miracle d’une assistante sociale [dont on ne parle pas assez, soit dit en passant], tu finis en général par décrocher un bail et c’est déjà comme un trophée. La joie est de courte durée puisqu’assez tôt, tu mesures que ton salaire avance moins vite que ton loyer.

C’est deux fois par an qu’ils te le révisent.

Tu as beau expliquer à ton proprio qu’il n’est pas obligé d’appliquer systématiquement la hausse maximale autorisée, que tu as toi aussi besoin de conserver un peu d’argent pour vivre, il n’en fait qu’à sa tête.

Dans un monde plus logique, ta progression de carrière devrait te permettre de progresser en rémunération et de maintenir ton niveau de vie [tu gagnes plus mais tu vis toujours pareil, c’est moderne].

Dans la réalité, c’est plutôt l’insolvabilité des locataires qui se répand, certains allant même jusqu’à céder aux sirènes de Cetelem [vautour un jour, vautour toujours ! Une société du Groupe BNP-Paribas].

Le résultat, c’est que si tu finis pas à la rue, c’est grâce aux deniers de l’Etat qui compense en allocation logement ce qui te manque à la fin du mois.

Et quand on pense que c’est le budget de l’Etat qui permet à mon propriétaire de rentabiliser son placement immobilier, ça laisse songeur…

 

Advertisements

4 réponses à “Le bail [le rat déchante !]

  1. T’es quand même sympa avec les assistantes sociales,Toâh…

  2. Cat : tu es bien la seule à commenter cet article ! 😐
    Je trouve que les assistantes sociale font un travail énorme et souvent invisible ! :-))

  3. Ah non filaplomb ! C’est vrai que les feignants que nous sommes n’avons pas beaucoup commenté… 😦

    C’est bête parce qu’en tant que pékin surendetté, je me suis totalement reconnu dans cet article.

  4. Encore entendu ce matin à la radio, parmi les solutions pour rendre du pouvoir d’achat aux pauvres Français : « faire baisser les loyers en construisant plus, mais surtout faciliter l’accession à la propriété ».
    Le foutage de gueule continue. Les seules mesures prises sont celles qui vont encore faire gagner du pognon aux nantis qui :
    – coulent du béton
    – vendent du crédit
    – louent du béton in fine,
    puisque de toute façon personne ne pourra envisager de devenir propriétaire dans une société qu’on nous promet plus mobile (tu achètes, puis tu pars louer ailleurs pendant que tu rembourses ici) et plus instable (c’est la compétitivité qui y gagnera, mon grand !).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s