Le Nouveau prolétariat intellectuel

« Extrayons d’un CV réel un parcours qui n’est pas exceptionnel et qui montre comment l’on peut vivre et étudier, aujourd’hui, dans la patrie de Jules Ferry: née en 1984, titulaire d’une licence de lettres modernes (2005) et d’un diplôme d’espagnol (2004), l’étudiante est d’abord ouvrière agricole, puis, de juin à septembre 2004, plongeuse et femme de ménage dans un restaurant; même expérience en Angleterre d’octobre 2004 à mai 2005, puis accueil et service dans un bar en France de juin à août 2005. Autre anecdote significative, sans être réjouissante: il devient de plus en plus délicat de rencontrer des étudiants de master avant 18 heures. L’explication est simple: ils travaillent à plein temps. On n’avait pas ce genre de cas il y a quelques années. Ce type d’étudiant travaillant à temps complet et poursuivant une formationl’on imagine _ difficulté voire impossibilité de participer aux cours et aux séminaires, épuisement physique et moral _ est presque reconnu, maintenant, comme une catégorie normale qui conduituniversitaire en marge de la légalité: comment exiger la présence d’un étudiant à tel séminaire alors que l’on sait que cela ne lui est pas matériellement possible, sauf à le priver de toute ressource? On en arrive à trouver normal qu’un étudiant ait préparé un doctorat à force de petits boulots,comme si cela était faire l’éloge du système: c’est du moins ce que suggérai, à l’automne 2006, la lettre d’un président d’université qui recommandait un docteur pour un prix de thèse! »

Ce texte est extrait du Nouveau prolétariat intellectuel, de François Moureau. François Moureau est professeur à la Sorbonne, spécialiste de littérature française.

Publicités

Une réponse à “Le Nouveau prolétariat intellectuel

  1. 40000 étudiants se prostituent en france… logique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s