La précarité du ministre UMP

Un billet publié par Sarkofrance. Il m’a gentiment suggéré de le reprendre ici.

Le ministre UMP du gouvernement de Nicolas Sarkozy est un travailleur précaire comme rarement un ministre l’a été sous la Vème République.

Les périmètres ministériels qui se chevauchent
Lagarde est, entre autres, ministre de l’Emploi. Xavier Bertrand est … ministre du Travail (??). Brice Hortefeux a autorité sur le police des frontières… comme Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur.Les couples imposés
Le Président lui a adjoint un ennemi de l’intérieur », un rival en puissance, supérieur ou subordonné. Ces couples forcés sont nombreux : Lagarde et Bertrand, Borloo et Kociusko-Morizet, Bachelot et Laporte, Boutin et Amara.
Parfois, ils se détestent depuis le premier jour. Bachelot déclare sur Laporte : « Ils m’ont affublé d’un gangster ! » Borloo et NKM font jaser : « Le problème de Jean-Louis avec Nathalie, c’est qu’elle connaît son sujet. Son problème à elle, c’est qu’il veut s’en occuper » (source). Christine Boutin à propos du plan banlieue de Fadela Amara: « Je ne crois pas en un plan banlieue, mais en une autre politique de la Ville » (source).

Les Hommes du Président
Le Ministre dépend d’un Conseiller présidentiel qui exerce un droit de tutelle et de censure sur son action. Aindi, Benamou corrige Albanel sur la culture et la communication. Levitte court-circuite Kouchner. Soubie s’occupe de Bertrand. Guaino ne se gêne pas de contredire Lagarde quand celle-ci parle de rigueur. Les hommes du Président sont partout.

Le Carnet de notes
Un transfuge du Parti Socialiste est chargé de le noter.

« N’est-ce pas un peu cocasse que ce soit vous, ministre d’ouverture, qui jugiez vos pairs, pour la plupart UMP?
A ma connaissance, pas un seul ministre ne l’a dit. Les seuls juges sont le président de la République et le Premier ministre. Je n’ai pas vocation à l’être « (source JDD).

Les rivaux socialistes
Chaque ministre a son remplaçant potentiel dans les rangs de l’opposition. Nicolas Sarkozy appelle cela « l’ouverture politique« . Jack Lang pourrait fusiller Albanel ou Dati. Mercier (Modem) lorgne sur l’Education. Dray est annoncé pour prendre la relève d’Alliot-Marie.

Dur dur d’être ministre dans la durée en Sarkofrance !

Advertisements

2 réponses à “La précarité du ministre UMP

  1. Ca revient un peu au management par la peur dont tu m’avais donné l’honneur d’une tribune ici.

    Je suis choqué de voir l’ambiance assez écrasante qui semble y avoir sur le gouvernement. Le Canard Enchainé s’en fait souvent l’écho, mais même des quotidiens ou magazines « pro gouvernementale » mettent en exergue cette pression, et ce climat pesant, qu’il y a en ce moment.

    Avec en plus, et c’est bien vu, ce sentiment que tout le monde se marche dessus, s’épie, dans un remake d’un « diviser pour mieux régner » du plus laid effet.

    Bon billet. Car je crois qu’une pression nauséabonde chez un cadre supérieur, un ministre, un technicien, un ingénieur, un ouvrier, un prof, bref, chez n’importe qui, qui rend la personne mal dans sa peau, la rendra au final innefficace, et la fera souffrir. Ca ne donne pas une société bien barrée…

    Bonne soirée

  2. Ah oui, très bien vu cette instabilité organisée par le Chef.
    Est ce que les « conseiller » ont aussi leur concurrent dans les équipes internes ?
    Logiquement oui, ca permet ainsi un contrôle absolu du pouvoir.
    On revient toujours à ce point précis voulu par Sarkozy : interdire aux concurrents de son camps de grimper dans l’executif comme il l’a fait pour dezinguer Chirac…
    🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s