Les travailleurs pauvres, rouage de la prospérité japonaise

(Nicolas)

« Alternant les petits boulots, logés dans des dortoirs et appelés pour n’importe quelle tâche au pied levé, les travailleurs pauvres du Japon sont des victimes de la précarité qui alimentent, de plus en plus, la prospérité économique du pays.« 

Voir la suite de cette dépêche AFP… qui serait très bien transposable par chez nous !

« les agences de placement de cette main d’oeuvre précaire ont pullulé, surfant sur la déréglementation du marché du travail et la politique de réduction des coûts des grandes entreprises« 

Advertisements

2 réponses à “Les travailleurs pauvres, rouage de la prospérité japonaise

  1. En France, on a encore du boulot pour arriver à cette situation de rêve, mais faut pas désespérer, on s’y emploie. Et on est sur la bonne voie.

    Signé, le Medef

  2. Au boulot !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s