« Modernisation » du marché du travail : Précariser le travail pour sécuriser les profits

A lire, une étude sous-titrée « Précariser le travail pour sécuriser les profits ».

Elle a pour auteurs Mireille Bruyère, Thomas Coutrot et Florence Palpacuer, tous trois économistes et membres du Conseil scientifique d’Attac-France.

Ils indiquent clairement que, pour éliminer la précarisation du travail, il faut tout simplement mettre en place un tout autre système qui ne prendra pas pour objectif, la rentabilité financière pour les propriétaires du capital. Au contraire, il doit se fixer pour objectif fondamental, la satisfaction des besoins sociaux et écologiques. S’agissant, spécifiquement, du marché du travail, ils préconisent quatre types de dispositions visant à s’inscrire dans la démarche générale qui vient d’être évoquée.

A lire ici

Publicités

Une réponse à “« Modernisation » du marché du travail : Précariser le travail pour sécuriser les profits

  1. Des entreprises sans salariés. Le rêve des actionnaires !
    Un peu moins des dirigeants qui a terme risquent de disparaître eux aussi : < )
    Euuuuuuuu, juste une petite question : Qui consommera ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s