Vélib’ peut-être, mais précaire

Un article de Marianne  où un ancien employé de J.C Decaux et de sa filière Cyclocity lance une fronde contre la direction. Ses reproches: un manque de sécurité et des salaires trop bas. Lire la suite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s