Archives mensuelles : avril 2010

J’ai encore plus mal au travail

C’est à lire chez l’Intello du dessous.

Les chomeurs chez Guillaume Durand (video)

De la précarité financière des photographes

A lire chez ce photographe

Philosophie – Précarité: Guillaume Le Blanc sur Arte

Si la vie est incertaine, on ne doit pas moins en combattre la précarité comme condition de vie imposée par la société aux plus faibles. Débat avec le philosophe et écrivain Guillaume Le Blanc.

Dimanche 25 avril 2010 à 13H30 sur ARTE

Dans la peau d’un sans abri

C’est un ovni visuel. La dernière campagne pour le Samu social est un film en ligne de 24 heures (www.danslapeaudunsansabri.com), qui déroule en temps quasi-réel la vie de SDF à Paris. Un projet imaginé par l’agence Publicis Conseil. « Sur ce genre de cause, on se heurte à une certaine indifférence du public, explique Véronique Sels, directrice de la création. Il fallait donc une forme inédite, une vraie expérience qui marque les esprits et provoque l’empathie. » L’équipe a distribué à quatre sans-abri, pour une journée, des lunettes équipées de mini-caméras. « L’idée était de ne plus prendre la parole à leur place, de les laisser montrer leur vie », raconte la directrice du Samu social, Stefania Parigi.

à lire sur Telerama

Recrutement massif de stagiaires pour juguler la crise

Génération-Précaire vous invite vendredi 16 avril à 12h30
Recrutement massif de stagiaires pour juguler la crise

Félicitations à une entreprise « bon élève »

Plus de 18 mois après la crise, le constat est amer : l’emploi des jeunes en France n’a pas encore été totalement remplacé par le stage.

Or, on le sait, remplacer un salarié, dans le cadre d’un surcroît temporaire d’activité ou tout simplement pour payer en moyenne 6 fois moins cher le demandeur d’emploi permet non seulement de réduire les coûts de l’entreprise mais également de faire baisser les chiffres du chômage

De 800 000 en 2006, le nombre de stagiaires en France est passé en 2008 à 1 200 000, soit une augmentation de près de 50%.

lire la suite sur Génération précaire.

Précarité: 200 000 étudiants japonais endettés et blacklistés

Sur Rue89,

Début 2009, le Japon a « blacklisté » des élèves endettés afin de les forcer à honorer leur prêt étudiant. Yasushi fait partie de ces 200 000 jeunes japonais fichés par les pouvoirs publics.

Yasushi Kurihara, 31 ans, prépare un doctorat en sciences politiques à Waseda, prestigieuse université privée de Tokyo. Il vit à Saitama, en banlieue, chez ses parents. Son père, 65 ans, de condition modeste, travaille à la mairie de Tokyo. Il va prendre sa retraite cette année, ce qui inquiète Yasushi, car les revenus de la famille vont diminuer. Sa mère, 60 ans, est femme au foyer et occupe des emplois à temps partiel dans des supermarchés.

Yasushi est lecteur à Musashi Gakuin. A l’instar d’un tiers des enseignants de cette université, son contrat est à durée déterminée et son statut est celui de « salarié non-régulier ». Ses six heures mensuelles d’enseignement lui rapportent 200 000 yens par an (1 600 euros). La période est de plus en plus concurrentielle : il ne peut obtenir plus d’heures et il n’est d’ailleurs pas assuré de garder son poste l’an prochain.

Top Wikio Emploi

Un petit moment d’auto satisfaction (collective, puisque le blog est collectif!). Equilibre précaire vient de surgir à la première place du classement Wikio dans la catégorie "Emploi".
Ce bon au classement est dû en grande partie à l’article de Donatien que vous avez peut-être lu: "Pendant que les multinationales licencient pour accroitre leurs bénéfices…"