Auteurs

Agnès

Donatien

Eric

Farid

Filaplomb

Irène

Nicolas

Séverine

Valentin

Publicités

3 réponses à “Auteurs

  1. ready to join you, Eric!
    mon email mageos a un souci aujourd’hui.

    • Titre : Du rêve à la réalité.

      Des jeunes diplômés devenus indigents.

      « Notre vie sous le seuil de pauvreté »

      Pourquoi, faut-il faire partie d’une certaine « catégorie ou genos » pour réussir ? Nous ne somme pas de vils personnages, encore moins des canards boiteux, nos seuls péchés s’ils en sont, pourraient être la naïveté et la mollesse, celles d’avoir suivis et soutenus les idéaux de nos dirigeants pendant cette décennie écoulée, dans l’unique but de faire de notre pays « le futur Eldorado Européen des Nouvelles-Technologies », un leader compétitif face aux Etats voisins de l’UE. Le mot d’ordre prépondérant fut celui consacré à l’Education, notre chemin de croix national et fédérateur était basé sur le terme immuable des hautes études, puis études supérieures, promesses, réformes, etc. Sur ces deux secteurs tendances, la « Scolarité et la Recherche & Développement », depuis au bas mot 1998, là où divers problèmes concernant les Jeunes Diplômés ont commencés à se faire ressentir. A l’heure où la Grande Crise a accentué ce processus bien connu dès lors, il est temps de faire le point sur nos conditions de vie désastreuses dans ce pays dit des « Droits de l’Homme et du Citoyen » (pour qui ?). Constatations alarmantes généralisées, où a bien pu passer notre dignité, nous l’a-t-on volé ? Nous sommes actuellement devenus des indigents sans emplois, sans aides, sans ressources quels qu’ils soient. N’oublions pas que, ce qui jadis était une minorité quantitative ne l’est plus et représente bientôt plusieurs centaines de milliers d’âmes errantes.

      Trois conséquences directes souvent méconnues :

      1) Vivre au crochet des siens (comme un poids supplémentaire), eux mêmes le plus souvent endettés et à cours de moyens financiers, n’excluant pas la grande possibilité de leurs licenciements.

      2) Se retrouver seul et à la rue (futur boom du SDF 2009-2010).

      3) Celle-ci et non des moindres, le ras-le-bol généralisé touchant les 18 – 28 ans les poussant à mettre fin à leurs jours ! (augmentation également significative)

      Sommes-nous seulement devenus les oubliés de la crise 2007 « génération sacrifiée » ? Où simplement l’indignation d’une nation périclite ?

      PS : Que reste-il à un jeune ingénieur ayant poursuivi par une Admissibilité à l’ENA, parlant le français, l’anglais et le russe, après plus d’un an d’inactivité, et plus de « 340 candidatures » pour tous types de postes et de qualifications vaines, vivant en dessous du seuil de pauvreté mondial (1.25 USD par jour)?

      « La misère a parfois un visage et un nom »

      Stéphane

      Espérons que cette situation ne perdure pas! Ceci est un « vœu pieux »

  2. Une idée de reportage ou d’article sur l’articulation du journalisme à très bas coût par la Presse Quotidienne Régionale en France.

    Plus bas un lien qui illustre en PQR l’utilisation d’invisibles et leur maintien dans une précarité annihilant les droits les plus élémentaires du travailleur; ou comment les entreprises de presse quotidienne régionale parviennent à se jouer des droits ( travail , auteur…) et des lois (cadre d’utilisation de Correspondants Locaux de Presse pourtant bien défini mais sans cesse dévoyé) sans en être inquiétées.

    Proximité locale, influence et partialité le cocktail parfait pour que les entreprises de PQRD puissent continuer à exploiter.

    Spécificité Française, machines à fabriquer du très bas coût, les entreprises de PQR peuvent, en toute sérénité,s’appuyer sur un silence partagé au sein de la profession; mais également sur un mélange de méconnaissance, de la part de la justice, sur les statuts inhérents au secteur presse (CLP, pigistes, journalistes) et enfin sur une influente proximité en local avec différents acteurs (tribunaux, organismes de contrôle…)

    Et ce au détriment des plus vulnérables du secteur presse (fauxclp/vrais journalistes) et plus globalement de la profession (carte de presse peu à peu vidée de son sens et érosion des droits et donc des obligations de la profession) :

    http://unepressequotidienne.hautetfort.com/

    Cordialement MkMh.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s