Les non titulaires de l’Education nationale

Voici un texte reçu du blog des Non-Titulaires de l’Education nationale.

Lorsque les citoyens français entendent, dans la bouche de Messieurs Sarkozy, Fillon, et consorts de l’UMP, qu’il y a trop de fonctionnaires, qu’il est impératif de supprimer des postes (parce que «le privé» serait le monde parfait et probant de la création d’emplois…), certains pensent qu’il y a toujours une marge entre les déclarations d’intentions et les actes.

A celles et ceux qui n’y croyaient pas trop, l’annonce selon laquelle l’Education Nationale va supprimer, l’année prochaine, plus de 10.000 emplois leur a rappelés qu’il ne s’agit pas de bluff, mais d’un dogme ultra-libéral dont cette équipe gouvernementale et cette majorité poursuivent l’application. Car la dette publique justifie tout.

Cette dette qui avait baissé entre 1997 et 2002 était repartie à la hausse après 2002 et continue d’augmenter, alors que la suppression de nombreux postes de fonctionnaires a commencé depuis 2002. Suppression, mais augmentation de la dette : cherchons l’erreur.

Mais la suppression de postes de fonctionnaires passe par des départs en retraite qui ne sont pas remplacés, un nombre de postes aux concours inférieurs aux besoins de remplacement.

Lorsqu’il est arrivé à la tête du Ministère de l’Education Nationale en 2004, M. Fillon a trouvé un gibier à son goût : des non-titulaires, non protégés par le droit public. Résultat : à la rentrée scolaire de 2004-2005, 30.000 professeurs et personnels administratifs n’ont pas été réemployés. Car ces citoyens étaient employés par l’Etat depuis des années (3, 5, 10 ou 15 ans), dans le cadre d’un contrat annuel, répété à chaque rentrée. Ainsi, ces nombreux professeurs non-titulaires ont passé 3, 5, 10 ou 15 CDD annuels avec l’Etat.

Dans le droit général du travail, il est impératif pour un employeur de convertir un CDD en CDI, au-delà de trois. Mais le Droit, pour l’Etat, lorsque de tels dirigeants sont à sa tête, c’est bon pour des citoyens rêveurs, illuminés. La loi, le droit, ce sont eux.

Et si vous voulez protester, ne pas accepter le sort qu’ils vous ont fait, il ne faut pas engager une procédure devant un Conseil des Prud’hommes, mais devant un Tribunal Administratif. Résultat : ces Tribunaux sont over-bookés par les procédures contre les immigrés clandestins, et vous devrez attendre trois ans, ou quatre.

En attendant, vous serez ailleurs, vous vous serez reconverti, ou alors… 30000 personnes envoyés directement au chômage, c’est le plus grand plan social que la France ait connu, mais les Français n’en ont rien su.

Pourquoi ? Qui aurait pu le leur apprendre ? Les médias. Mais les médias sont aux ordres. Et M. Fillon a ainsi pu devenir premier ministre. Lorsqu’il sera remercié, il cumulera plusieurs traitements, retraites. Le Trésor Public l’aura enrichi et l’enrichira. Il aura appauvri plus de 30000 citoyens dont le parcours professionnel fut souvent salué par les inspecteurs d’académie, leurs collègues, etc. Du jour au lendemain, ils ont disparu des collèges et lycées.

Advertisements

3 réponses à “Les non titulaires de l’Education nationale

  1. les politiques n’ont aucune morale ( gauche et droite),aucune considération pour le peuple.Ils nous mentent ouvertement,en sachant trés bien que nous ne sommes pas dupes.Ils en sont à justifier leurs « actions » par le respect de l’équité entre citoyens français.
    Les députés;et n’ont pas que le gouvernement; ont décidé de faire payer la redevance télè à tous les retraités ,aux rmistes ,aux personnes n’ont imposables.Ceci à fin de récolter quoi ? Une misère !
    Cette taxe permet de payer des producteurs et des présentateurs d’émissions comme Delarue,arthur,dechavanne ,faugiel ,Julien lepers etc…Les programmes sont trés révélateurs:Dérick,,des séries françaises plus débiles les unes que les autres; plus belle la vie par exemple! durant la semaine du 10 décembre il n’y a pas moins de 4 tv films français à 20H30 (sur la 2 ou la 3) et 4 émissions d’un intéret plus que douteux.
    Les régimes de retraites spéciaux,cela concerne combien de personnes en France ? Le régime le plus couteux ,celui des parlementaitres ,des senateurs ou senatrices , n’a pas été remis en cause.

    Drôle d’équité ?

    Lorsqu’un citoyen français a un casier judiciaire il ne peut pas rentrer dans l’administration. Pourquoi n’y a-t-il pas la même régle pour les politiques? A mon avis, unpolitique qui a détourné de l’argent public devrait être inéligible à vie par exemple!

    Travailler plus pour gagner plus! Il fallait la sortir celle là !

    Ayant étè plusieurs fois vacataire (limité à 200h par an),ce genre de slogan a au moins le mérite de me prouver que je ne me trompe pas : Ils se « foutent » de nous ouvertement.Les rectorats ne payent pas la prime isoe aux vacataires alors qu’ils y sont tenus.Les rectorats pratiquent l’esclavage, ils ne nous payent pas une partie du travail effectué et ne nous permettent pas de cotiser pour la sécurité sociale ,ni pour la retraite.Ce statut de prof n’ouvre même pas le droit au chomage. ViVE l’équité entre le privé et le public.

    Dés lors, j’ai decidé de ne plus voter ! Ferré (je ne suis pas anarchiste) avait inscrit sur une de ses pochettes d’album le slogan suivant: vote connard!Il résume bien ce que les politiques attendent de nous et ce que l’ont représente à leurs yeux .
    Nous sommes devenus des machines à voter,à gauche ,à droite . Nous ne sommes là que pour légitimer leur enrichissement personnel,leur besoin de pouvoir,leurs incompétences ,leur inutilité flagrante.

    Nous avons en France une ministre de la justice qui s’est permis de mentir sur son CV,honorable comme comportement de la part d’une ministre,non?
    D’où savons nous que Darcos est compétent pour gérer l’éducation nationale ?
    D’un coté (celui des ministre),les compétences ne sont pas prises en compte; de l’autre (celui des profs non titulaires) , 6 années de pratique ne sont pas suffisantes pour être titularisé.

    VIVE l’Equité !!!!

    L’équité des concours est un parfait exemple de « foutage de gueule ».Du moment qu’il n’y a pas les mêmes formations dans toutes les académies ,je ne vois pas comment une personne peut affirmer qu’il y a égalité des chances pour ces concours.
    Il faudrait alors (ce qui n’est pas le cas actuellement).
    -l’existence de la formation elle même dans toutes les académies.
    -le même nombre d’heures;

    -la compétence établie des formateurs qui sont , pour la plupart, des profs qui ont tout fait pour fuir les élèves ;
    -le même suivi de la part des IPRs ( depuis 1997,je suis non titulaire et je n’ai toujours pas eu droit à ma visite « conseil »;academie lyon).

    L’égalité des chances est absente des concours de l’éducation ! Lors des délibérations il y a harmonisation des notes ,alors l’égalité et l’objectivité dans tout cela je ne vois pas où elle est!

  2. Exactement,Arkane,du foutage de gueule! C’est l’expression qui m’est venue aussi tout de suite après avoir passé pour la dernière fois le capes!
    Des jurys incompétents,qui ne savent pas aligner une question correcte en langue étrangère ,cherchent leurs mots,etc… Et se permettent de,soit ne pas vous écouter,voir se curer le nez devant vous(véridique!)ou bien encore de vous destabiliser en vous fixant,vous dévisageant…
    Ah,quelle misère intellectuelle il faut pour se prêter à se genre de petit jeu ignoble,de l’humiliation,du cassage… Et quand on sait l’engagement,le travail,la « dévotion » presque qu’on met à la préparation de ce CONcours…
    J’ai donné bien 4ans de ma vie à bûcher,tout ça pour se retrouver en face de branquignols à l’oral!
    Nous sommes encore bien peu à dénoncer ce système,qui est bien basé sur la tête du client ou l’humeur du jury,et qui casse moralement des gens valables et qui ont,fort heureusement,une mentalité toute autre que celle de ces cloportes qui se permettent de juger.
    Et l’éduc nat n’a ensuite aucun scrupule à me confier des postes de prof remplacante!
    Quelle vaste hypocrisie!

  3. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s